Présentation


La chirurgie de la cataracte a fait d’énormes progrès au cours de ces dernières années: réduction de la taille de l’incision (2mm et moins), modification des implants (asphériques, multifocaux, difractifs), anesthésie topique (par gouttes)....Cette chirurgie permet actuellement une récupération visuelle rapide. Dans la majorité des cas, les patients opérés de cataracte (avec mise en place d’un implant monofocal classique) n’ont plus besoin de lunettes pour la vision de loin. Les nouveaux implants permettent maintenant d’avoir une indépendance quasi totale vis-à-vis des lunettes tant pour la vision de loin que pour la vision de près.

Pour toutes ces raisons on pratique maintenant cette chirurgie à titre réfractif (pour supprimer les lunettes).

La chirurgie du cristallin clair consiste donc à pratiquer l'opération de la cataracte pour corriger la myopie, l'hypermétropie ou la presbytie, en l'absence de cataracte, c'est à dire d'opacification significative du cristallin.

Le chirurgien pratique une phacoémulsification puis met en place un implant calculé pour corriger aussi exactement que possible la myopie ou l'hypemétropie préexistante.
Dans le cas de la presbytie, la méthode baptisée "PRELEX", comporte la mise en place d'un implant multifocal ou accomodatif.

Les indications


La chirurgie du cristallin clair est une méthode de chirurgie réfractive à part entière.

C'est une méthode de choix:

- Pour les patients dont l'âge se rapproche de celui de la cataracte (après 55 ans)

- Pour les patients présentant une contre-indication formelle aux autres méthodes disponibles(Lasik, implant phake) en raison par exemple d’une épaisseur cornéenne réduite, d’une anomalie topographique,...

- Pour les grandes amétropies (myopie supérieure à 20 dioptries, hypermétropie supérieure à 7 dioptries). La chirurgie du cristallin clair est dans ce cas la seule méthode efficace disponible.

Avantages et inconvénients


Il s'agit d'une chirurgie parfaitement codifiée, simple à réaliser, très efficace, très précise et très stable dans le temps. La réhabilitation est très rapide (on peut reprendre le plus souvent une vie normale le jour même ou le lendemain).

Chez les patients plus jeunes, la chirurgie du cristallin clair s'accompagne de la perte de l'accommodation qui doit donc être compensée par:

- des lunettes en vision de près ou intermédiaire
ou progressives
- des lentilles progressives ou en monovision
- la mise en place d'un implant accommodatif
ou multifocal

Les risques


Ce sont les mêmes que ceux de la chirurgie de la cataracte.

- Le risque principal est l’ infection endoculaire
ou endophtalmie.

Ce risque réel est cependant exceptionnel (moins de 2 cas sur 1000). Il s'ajoute cependant quelques risques spécifiques liés à l'âge plus jeune des patients

- Augmentation du risque de décollement de rétine
chez les patients myopes.

Ce risque est inversement proportionnel à l'âge. Il est très significatif avant l'âge de 40 ans et décroit rapidement après l'âge de 50 ans. Un bilan rétino-vitréen par examen du fond d'oeil permet de réduire le risque de décollement de rétine)

- Augmentation du risque de cataracte secondaire.
Il s'agit d'une complication bénigne, traitée facilement par l'ouverture de la capsule au Laser YAG. Cependant l'ouverture au laser YAG majore statistiquement le risque de décollement de rétine chez les sujets jeunes.